Sans titre

Putain, je les enchaîne ces temps-ci... Les rendez-vous et les loosers ! 

 

32 ans annonce-t-il sur grindr. Ca me va, moi qui du haut de mes 35 ans ne veux pas de plus vieux ; certains de mes amis, des mauvaises langues certainement, diraient même qu'en tapant dans les 32 ans, j'ai mis un certain coup de vieux à la moyenne d'âge habituellement autorisée. Bref 32 ans.

Une photo de profil intéressante. Mais de profil; pas de face. Et sans sourire.

 

On échange plusieurs messages. On se parle par téléphone. On découvre que l'on peut se voir depuis nos fenêtres respectives. On rigole.

Comme souvent, je me prends à aimer ça. La découverte. L'excitation de me dire que c'est peut être quelqu'un de bien. Que quelque chose de bien va se passer.

On convient de se voir pour un verre dans la semaine. On se voit ce soir.

 

Chez moi propose-t-il. 

Pourquoi pas ? Après tout, il sait où j'habite.

Il arrive, me dit qu'il est sur le palier.

J'ouvre.

Waouh, me dis-je intérieurement. (enfin, intérieurement, à voir ; je pense que la décomposition de mon visage a dû se lire ultra-facilement)

On prend une bière, on discute.

 

En plus de ne pas être attiré physiquement (note pour plus tard : demander d'autres photos), je restais dubitatif sur ses 32 ans. On en vient à parler de nos âges et il m'avoue mentir légèrement sur les réseaux... Il  n'a pas 32 ans mais 43 !!! ''Mais oui, tout le monde me dit que je fais plus jeune que mon âge, on me donne souvent 32 ans !'' et ''Tout le monde ment sur son âge''. Mon sang ne fait qu'un tour et je ne peux m'empêcher de lui renvoyer, certes calmement, à la fois son âge et ce que je pense de ce genre de mensonge. ''Tu ne fais pas 32 ans, loin de là !'' et ''Je ne veux pas coucher avec un mec de plus de 40 ans''.

 

Encore une fois, je sors d'un rendez-vous vraiment dégoûté. J'hésite entre me croire naïf et naïf & con !

De toute façon, je n'aurais jamais pu coucher avec un mec qui confond mon Bookworm de Ron Arad avec une étagère ikea.