15 mai 2014

J'ai longtemps mis sur mon physique ce qui relève finalement de mon moi profond. L'inattractivité.
Posté par mafenetre à 00:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mai 2014

Presque #2

Un gars me chauffe. Je le chauffe. Y a plus qu'un truc. Il chauffe quelqu'un d'autre. Je veux être ailleurs. Vraiment ailleurs.
Posté par mafenetre à 02:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 avril 2014

Presque...

Cet adverbe me hante depuis plusieurs semaines. Tant il décrit bien l'état dans lequel je suis, l'état de ce que j'entreprends ou tout ce qu'il m'arrive.   J'ai presque fini de décorer mon apparemment : toujours un lustre à accrocher. Ou un cadre. J'ai presque couché hier soir : juste galoché. Je suis presque un mec bien : je ne mens pas à mes dates d'un soir mais je les laisse sans nouvelles. J'ai presque fait un bon temps au semi de Paris : j'ai pas mal marché, de fatigue et de non envie. J'ai presque rangé mes placards :... [Lire la suite]
Posté par mafenetre à 20:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 février 2014

Dans le métro. Je ne pense pas avoir jamais pleuré dans le métro.  C'est fait.   Les optimistes verront ce début d'année sous un bon oeil. J'ai sucé deux bites. Les pessimistes sous un oeil plus cru. Je me suis fait larguer deux fois.   Voilà comment on pourrait résumer ces dernières semaines.    T m'a retrouvé le 1er janvier très tôt ; nous avons passé cette première nuit ensemble. Puis nous ne nous sommes plus quittés. Puis il m'a quitté. Élégamment. Il n'avait pas the truc. M me rejoint pour un... [Lire la suite]
Posté par mafenetre à 02:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2013

Je me déteste quand je suis fatigué.  J´ai envie d'ailleurs.  D'autres choses. D'autre  
Posté par mafenetre à 00:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 décembre 2013

Je crois que j'ai touché le fond. Soirée. Miss France. Anniversaire manqué. L'homme de ma vie depuis six mois. Smack. Trois minutes après il galoche. J'ai beau tourner le problème dans tout les sens, je suis vraiment paumé. On a beau me dire que je suis sympa, je sais pas, je suis paumé. J'avoue que je ne sais plus comment faire. Peut-être un reboot. Un reset. Partir de zéro. Tout effacer. Pour mieux renaître. J'en ai marre d'entendre que je suis sympa, que l'homme de ma vie va arriver, qu'il ne faut pas que je... [Lire la suite]
Posté par mafenetre à 02:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 décembre 2013

3 rencards en 4 semaines. L'effet barbe   1 galoche, 1 revoyure, 1 largage.  1 galoche, 1 presque suçage de bite (j'ai pas voulu, il me plaisait pas plus que ça et son obsession pour sa bite et pas la mienne me déplaisait). 0 galoche mais 1 forte envie. Et 1 non réponse à un texto.   C'est moche les mecs moches. Qui n'osent pas clôturer proprement.   Je suis définitivement désespéré. Et nul. Et naze. Et convaincu que je ne suis pas fait pour le couple, que je ne peux pas intéresser. Et là, ça fait mal. ... [Lire la suite]
Posté par mafenetre à 00:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 décembre 2013

On s'est dit que c'étaient les enfants qui changeaient tout, avec cette vieille amie, en dînant, ce soir. Que ce sont eux qui nous font grandir et passer à l'âge adulte. Elle se sent comme moi, la même depuis des années. Et elle aime ça, comme moi. En disant cela, je ressentais en elle une peur, la peur de vieillir. Et l'envie de rester égoïste. Comme moi. Je pense que cet égoisme est ce qui m'empêche réellement de trouver un mec. Mon ami J me questionnait encore récemment pour savoir si j'étais "prêt". Je déteste cette question.... [Lire la suite]
Posté par mafenetre à 23:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 novembre 2013

Vieux PD

Here I am 37 ans je me crois encore jeune, je regarde encore entre 28 et 35 (et encore)   j'assume pas je me laisse pousser la barbe   je ne connais plus le goût d'un sexe près de 10 mois déjà     
Posté par mafenetre à 23:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2013

Cette année ce fut en famille. Les autres années c'était plutôt seul. Ou avec des amis pour diner. Cette année j'ai bien aimé. Les autres années, moyen.   Et comme tous les ans, je suis touché par ceux qui y pensent. Et touché par ceux qui oublient. Ma peur de l'abandon me pousse à porter un peu trop d'attention à ça. Mais cette année, ce fut plus facile. Ne manquaient plus quedes bras tendres et aimants.   C'était mon anniversaire cette semaine. 37 déjà.
Posté par mafenetre à 21:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]