Cette année ce fut en famille. Les autres années c'était plutôt seul. Ou avec des amis pour diner.

Cette année j'ai bien aimé. Les autres années, moyen.

 

Et comme tous les ans, je suis touché par ceux qui y pensent. Et touché par ceux qui oublient.

Ma peur de l'abandon me pousse à porter un peu trop d'attention à ça.

Mais cette année, ce fut plus facile. Ne manquaient plus quedes bras tendres et aimants.

 

C'était mon anniversaire cette semaine. 37 déjà.