Comme dans une troisième dimension où le feu rencontre la glace. Où...

Les deux mecs dont je suis tombé amoureux ces derniers mois se sont retrouvés à une même soirée chez moi.

Heureusement, je crois qu'ils ne se sont pas parlés.

 

Et moi, je suis toujours triste. Et amoureux.

Je crois qu'il ne veut pas de moi mais j'espère toujours. Secrètement.

Et cela me rend maleheureux.

 

J'ai fait une soirée ce soir chez moi. J'ai réuni des gens qui ne se connaissaient pas. J'ai réuni les différentes parties de moi ce soir. Les sociales. Les professionnelles. Les gays. Les bloguesques. Les étudiantes...

Bref, j'ai fait quelque chose que je n'aime pas. Vraiment pas. 

J'en avais beaucoup envie. Je ne comprenais pas cette envie. Vraiment pas. J'en ai parlé à ma psy et l'ai interprétée comme un besoin de réunir les différentes facettes de ma personnalité. Comme une sorte d'harmonie heureuse.

 

J'ai beau essayé de me persuader, je crois que je n'arrive pas à renoncer. Alors que c'est la bonne solution. Vraiment.