Ces gens heureux. Ces couples qui s'embrassent goulûment. Ces textos reçus. Envoyés. Ces appels passés. Ces danses corps à corps. Ces attentes. Interminables. Ces toasts. Ces baisers de convenance. Ces bûches glacées. Ces embrassades convenues. Cette bonne humeur feinte. Cette envie d'être là mais aussi ailleurs. Ces messages non reçus. Non envoyés pour voir si l'autre y pensera avant. Ces coupes de champagne chaud et éventé. Ces "allez viens danser". Ces espoirs. Ces espérances. Ces calories. Ces mauvaises chansons. Ces zouks (le pire, c'est que tout le monde danse ou presque). Ces gueules de bois. Ces alcools tristes (moi). Ces alcools relou (les autres). Ces courants d'air. Ces crises de foie. Ces envies de voir le dernier épisode de Homeland (déjà vu, heureusement). Ces orchestre du splendid. Ces claquements de mains. Ces rocks, versaillais ou endiablés. Ces doubles claquements de mains.  Ces Claude François. Ces appels du lit. Ces textos toujours pas reçus. Ces kilos pris les dernières semaines. Ces résolutions, bonnes ou mauvaises, toujours pas prises. Ces "bonne année" qui sonnent faux. Ces chocolats à peine mangés, déjà regrettés.  Ces reggaes de fin de soirée. Ces Bob Marley. Ces absents. Ces gens qui s'évertuent à danser hors rythme. Ces rimes pourries "2013 l'année de la baise". Ces...
Sinon, j'ai un mec depuis 3 semaines mais, comme souvent, je suis paumé. Envie d'être avec lui. Envie d'être avec un autre. Envie d'être seul. Envie de son attention. Bref, j'ai pas de mec.